La Chine a longtemps été vue comme l’usine du monde. La montée des coûts salariaux, et plus récemment la guerre commerciale avec les Etats-Unis ainsi que les événements à Hong-Kong poussent beaucoup d’entreprises à questionner leur stratégie en Chine.

Fort de près de 10 ans d’expérience industrielle en Chine, je vous partage quelques réflexions sur l’avenir de l’industrie chinoise.

Partie 2/3 : Cap sur le leadership industriel mondial grâce au plan « Made In China 2025 »

Après un premier article sur la montée en gamme de la Chine, intéressons-nous maintenant au plan « Made In China 2025 ». Ce plan doit permettre à la Chine de prendre le leadership dans dix industries de pointe. Ses effets sont déjà bien réels. Nous pouvons notamment citer :

 

La mobilité zéro émission – enjeux clé dans les villes chinoises très polluées

65% des batteries de voiture électrique sont produites en Chine, contre moins de 1% en Europe (source : Le Point).
99% des bus électriques en circulation dans le monde sont en Chine (source : Bloomberg).
La Chine a pour objectif de produire 30.000 bus à hydrogène en 2019, et d’atteindre 1.000.000 de véhicules à hydrogène en circulation d’ici 2030. Pour ce faire, une usine à 1,6 milliard d’euros est en cours de construction dans le sud de la Chine, avec un objectif de production de 160.000 véhicules à hydrogène par an (source : Breezcar).
Ces efforts ont engendré une baisse de la pollution aux particules fines de 32% entre 2013 et 2017.

 

La robotique

En 2017, la Chine a installé 137.000 robots industriels, contre 45.000 pour le Japon, 33.000 pour les USA et… 4.900 pour la France (source : Express Business).
Au global, sur 3 millions de robots industriels installés dans le monde en 2020, près d’un tiers devraient être en Chine (source International Federation of Robotics).
Ce sujet est critique pour la Chine, où la population en âge de travailler devrait fortement reculer dans les années à venir.

 

Nouvelles technologies

28% des investissements dans les objets connectes sont réalisés par la Chine.
En réunissant les secteurs du Big Data, du cloud, de l’internet des objets, de la réalité virtuelle, de la robotique et de l’impression 3D, la part de la Chine atteint 23%.

Nous pourrions continuer cette liste pendant longtemps… Le fait est que l’ambition de la Chine de prendre le leadership mondial dans les technologies de pointe est en train de se réaliser.

 

De façon plus générale, être en Chine permet désormais d’avoir accès à beaucoup de sous-traitants industriels qualifiés et bien équipés, mais à un coût bien supérieur à celui d’il y a une ou deux décennies (sans compter les coûts et pertes de compétences engendrées par une coopération France/ Chine)

 

  • Quelles sont les nouvelles technologies auxquelles vous pourriez avoir accès en vous fournissant en Chine ?
  • Quelles sont les solutions utilisées pour répondre à vos problématiques en Chine ? Pouvez-vous vous en inspirer ?
  • Au vu de la montée des coûts, le sourcing et la fabrication de vos produits en Chine est-elle toujours pertinente ?

Contactez-moi pour évoquer la situation de votre entreprise et échanger sur la bonne stratégie industrielle à adopter.

 

Vous pouvez également relire l'article sur la montée en gamme de la Chine: lien

 

Article original publié le 10/09/2019 sur Linkedin.