smartphonecomposant

 

Néodyme, gallium, indium, vanadium, ou encore antimoine… Ces matières méconnues font partie d’un ensemble de 17 métaux, regroupés sous le terme « terres rares ». Quelle vérité se cache derrière ce terme encore méconnu et pourtant incontournable ?

Exploités depuis les années 70, les « terres rares » ne le sont pas à proprement parler bien que nettement moins présentes que les métaux les plus abondants (on trouve 1200 fois plus de Fer que de néodyme dans le sol par exemple, et jusqu’à 2650 fois moins de gallium). Cependant, associées dans la roche à des minerais radioactifs, leur extraction est fastidieuse, coûteuse et polluante.

Les « terres rares » se sont taillées une place de choix dans les révolutions technologiques depuis plusieurs dizaines d’années. Présentes en toutes petites quantités, elles ont de nombreuses applications indispensables (et non substituables). On les retrouve partout dans notre quotidien : LED, smartphones, ordinateurs portables, mais aussi les technologies de l’électricité « propre » comme les éoliennes, les panneaux photovoltaïques, les batteries (nécessaires pour compenser l’intermittence des nouvelles énergies renouvelables), ... Aujourd’hui, on estime leur consommation à 17 grammes/habitant/an.

Un chiffre clé clôture l’état des lieux des « terres rares » : la Chine produit aujourd’hui entre 80 et 85% de la consommation mondiale selon les études à ce sujet. Il existe des gisements ailleurs dans le monde mais ceux-ci ne sont pas ou plus exploités (et créer une mine de « terres rares » peut prendre jusqu’à 25 ans).

Au regard de ces éléments, les révolutions vertes et technologiques à venir semblent totalement dépendantes du marché chinois. Pourquoi et comment cette situation s’est mise en place ? C’est ce que nous verrons dans le prochain article.

 

  • Connaissiez-vous votre dépendance au terres rares ? Connaissez vous la part de la Chine dans leur production ?
  • Comment sortir de la dépendance à la Chine ? Comment sécuriser vos approvisionnements ?
  • Le Made In France est-il une réponse ?

N’hésitez pas à me contacter pour un échange sans engagement sur vos projets et stratégies industrielles.

 

Sources et approfondissements :
Terres rares : notre ultra-dépendance à la Chine (et comment en sortir) – The Conversation
Les Terres rares : le nouvel or noir – La Relève et La Peste